Junkpage n°1

Le premier numéro de Junkpage est paru en avril 2013.

Mensuel gratuit distribué sur l’agglomération bordelaise, on retrouve dans son équipe une bonne partie de la rédaction de feu le mensuel Spirit – après un passage par le numéro unique de « ! » (voir ici).

Selon les mots de Clémence Blochet, la rédactrice en chef, Junkpage se veut « la digestion des humeurs, ambiances, bruits qui envahissent vies et villes ».

Junkpage réunit 25 signatures. J’y tiens la « Minute Sportive » et je contribue aux pages « sono » (musique) et « matières & pixels » (design, numérique, et innovation).

La direction artistique est assurée de main de maître par Franck Tallon.

On peut retrouver Junkpage sur PinterestTwitter et Tumblr. On peut (tenter de) lire le premier numéro sur son écran d’ordinateur avec Issu. Mais le mieux est tout de même de se procurer un exemplaire imprimé.

Dans le n°1 (avril 2013), j’ai écrit des articles sur l’équipe de roller derby de Bordeaux, l’Open Bidouille Camp à la Halle Darwin, le Disquaire Day, le groupe J.C. Satàn, Chilly Gonzales, ainsi que sur les festivals So Good (Canéjan), Spirit Of 69 (Blanquefort) et Les Musicales (La Teste de Buch).

JUNKPAGE aux Capus
Distribution de Junkpage n°1 au marché des Capucins, à Bordeaux

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑