Skatexploitation

J’ai enfin vu l’expo « Skatexploitation » – accrochée sur les murs du disquaire Total Heaven. C’est une expo DIY, conçue par le collectionneur fou David P., spécialiste de la culture populaire underground et responsable des Editions Imagora. Ceux qui le connaissent savent à quel point c’est un sacré personnage.

Anecdote digressive : quand je jouais avec =Donald Washington=, on avait enregistré une version « live » d’une reprise de Reagan Youth, «Degenerated», pour un EP sorti par Wee Wee Records.

Je suis à la guitare et au chant, et on m’entend dédicacer le morceau au David en question, au tout début : « celle-là elle est pour… [***bruit d’un verre de bière qu’on me balance dans la gueule***] … oh putain ! Allez… Toulouse, allez ! On veut voir David Pujol à poil ! A poil Pujol ! ». Que de bons souvenirs. Ça m’a donné envie d’écrire toute une note de blog avec quelques évocations bien croustillantes de nos concerts avec le crew =Donald Washington= mais bon, restons concentrés… Je me souviens toutefois que les fans de Reagan Youth avait été désolés de notre version fortement je-m’en-foutiste quand le skeud était sorti. Je n’avais même pas joué le solo, incapable de me souvenir des notes. Du grand punk. Quand j’y repense, c’est un véritable scandale.

SKATEBOARD WALL620

Retour à l’expo, donc, avec quelques explications de David P. en personne :

A la fin des années 70, une des grosses combines pour essayer de vendre en masse des ronds de vinyle, c’est de surfer sur la mode de la planche à roulettes. Certains se contentent juste de faire figurer des ptits skateurs sur leur pochette (comme le teenage-band Récréation… ou même Aimable, le roi de la musette!), ou d’autres de composer une chanson conjuguant le mot « skate » (comme les célèbres Rika Zaraï et Martin Circus) sans hélas nous gratifier d’un alléchant visuel aux roulettes aguicheuses. Mais le gros du troupeau joue quitte ou double : un (prétendu) hymne au skateboard emballé dans une pochette bien kitschos !

L’expo présente donc quelques perles de cette « skatexploitation » – « coups commerciaux avec « groupes » montés de toutes pièces ou holp-up de vieux briscards du hit-parade » – agrémentées de magazines d’époque.

SKATERS mag 2

Expo à voir jusqu’au 1er juin à :
Total Heaven, 6 Rue de Candale  33000 Bordeaux
05 56 31 31 03

PS : Les éléments constitutifs de l’expo ont déjà été présentés par David Pujol au sein d’un dossier publié dans le zine (hélas défunt) « Noir de Cou » spécial skateboard en 2010. J’y avais aussi participé en publiant un texte revenant sur mes goûts musicaux « crossover » (fin 80’s/début 90’s). J’ai fait suffisamment de digressions pour aujourd’hui, donc j’y reviendrai ultérieurement dans une note de blog spécifique.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑