Bobby Pins fanzine 6

Ma grand-mère, lassée d’entendre mon grand-père se plaindre de sa hanche, me dit : ne t’emmerde pas avec un mari
Cora Wang-Chang, Bobby Pins 6

En terrasse de la brasserie La Taupinière, à Bordeaux, j’ai pécho de la mano a la mano le numéro 6 du petit zine Bobby Pins.

Le fanzine retrace les premiers jours de la trentaine tels que les a vécus Cora Wang-Chang – oui, c’est son vrai nom de famille, comme elle l’explique dans un texte court, sobre et fort sur son grand-père (et d’origine chinoise, bravo, vous avez bien deviné, vous avez droit à un fortune cookie gratuit).

Cora, qui écoute de la musique punk (Waxahatchee, The Manikins, The Get Up Kids, Parquet Courts, Chvrches etc.), fréquente des punks et joue dans un groupe de punk (“le punk me fait du bien et je m’y suis cachée dès mes 16 ans”) partage ses interrogations alors que se négocie le cap de la trentaine. Comme une version publique et A5 de la thérapie psy qu’elle mentionne à quelques reprises. D’ailleurs, lapsus : elle écrit “page” au lieu du mot “âge” (dans le texte “10 avril 2018 – la date à laquelle j’ai réalisé que j’arrivais plus à toucher mes pieds avec mes mains si je me baissais en gardant les jambes tendues”).

Par ailleurs, au sommaire : recette des crêpes-canette vegan, interview avec le groupe Faux Départ (Lyon), dont les membres sont bien entendu interrogés sur la question du passage à la trentaine (réponse du batteur : “j’ai cuisiné 70 quenelles pour mes 30 ans, on a fait une petite fête”), amour, mariage, coffee shops, cacahuètes, glace sur le nez et la sublimation de quelques autres instants de vie – “rater des trucs, ça fait cool dans les fanzines”.

Contact :

Bobby_Pins_contact.jpg

Et si vous aimez l’amour, les thérapies format A5, les coffee shops et rater des trucs, vous trouverez encore plus de news en suivant mes réseaux sociaux :

Facebook

Twitter

Instagram

Pinterest

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :