Collection Violence

Je vous propose un peu de lecture dans le tunnel spatiotemporel neurologique. Ouais, on ne sait jamais, prévoyez des piles de rechange pour la lampe de poche. Vous connaissez la théorie du pic de réminiscence ? Eh bien selon la théorie du pic de réminiscence nous disposons tous d’un «scénario de vie» conditionné par notre culture, qui, dans notre mémoire, nous sert à raconter notre histoire. Lorsque nous nous tournons vers notre passé, nous constatons que les souvenirs qui dominent ce récit de vie ont deux choses en commun: ils sont heureux, et sont regroupés autour de la période de notre adolescence et de notre vie de jeune adulte.

Ça me paraît un peu moins clair maintenant (je vous avais prévenus : on traverse un tunnel) mais sur le moment ça m’avait semblé l’intro idéale pour annoncer que Frank Slowdeath a enfin réalisé son projet : numériser et proposer en téléchargement gracieux l’intégralité des numéros de Violence, son fanzine paru de 1990 à 1995.

Voici le lien : http://violencefanzine.wordpress.com

Pour l’historique, je ne ferai pas mieux que lui : lire ici.

J’étais abonné à Violence. J’en possède encore bien entendu tous les exemplaires que je conserve précieusement. Je me souviens de la bouffée de joie à chaque fois qu’un nouveau numéro arrivait par la poste ! Pas étonnant que l’écho émotionnel soit toujours aussi patent, docteur.

En vrac, quelques noms de groupes en couverture : Supersuckers, Neurosis, Hard-Ons, Drive Blind, Down By Law, The Meanies, Nofx, Poison Idea, New Bomb Turks, Burning Heads, Biohazard, Seaweed, Bad Religion, Uptown Bones, Napalm Death, Cosmic Psychos, Mudhoney, Superchunk, Nomeansno, Doughboys, Leatherface, Les Thugs, Tears Of A Doll, Mega City Four, Samiam, Portobello Bones, Shaking Dolls… Bon j’arrête là, mais c’est juste un aperçu. Et je ne mentionne même pas les illustrations de couverture (par Mickson mais aussi Gé des Greedy Guts, ou Ray des Hard-Ons) et bien sûr les tonnes de chroniques dans tous les sens. A vous de jouer.

« Notre mission, c’était de parler de tout ce qu’on aimait »

J’avais interviewé Frank pour la Gwardeath Mixtape. C’est l’occasion de réécouter tout ça, car c’est riche en anecdotes.

>> Episode 14 ici

>> Episode 15 ici

>> Episode 16 ici

Faites-vous plaisir. Remontez dans le temps, le voyage est gratuit.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑