Poison Waves

Je pense que Luc  »Akerbeltz » est un des mes plus anciens correspondants avec lesquels je suis encore en contact régulier. Je faisais mon zine quand j’étais au lycée et il commençait le sien quand il était encore au collège.

J’ai toujours suivi régulièrement ses activités, à commencer par le zine Poulets Basquaise (dont je porte encore le t-shirt acheté l’année du bac – et il faut savoir que 90% des sujets actuellement au programme n’étaient pas au programme à l’époque car, tout simplement : LES EVENEMENTS NE S’ETAIENT PAS ENCORE DEROULES, wankers) … Et puis aussi la feuille d’info Scream, le label Ratbone, le collectif Mankind, les groupes Face Up To It! et Gasmask Terrör, etc.  On a même passé des vacances ensemble, comme ici shootés par la caméra de surveillance d’une station-service sur l’autoroute A1 :

Station ServiceA1
Old timers on the run : Luc Akerbeltz, Steph Rad Party, Guillaume Gwardeath et Frank Slowdeath.

Bref, la breaking news du jour, c’est que Luc, après avoir participé à quelques épisodes du podcast de Mankind, vient de démarrer sa propre émission.  Ça s’appelle  »Poison Waves » et ça défonce.

A écouter, télécharger, commenter, suivre et partager ici :

Je n’ai pas pu résister et j’ai posé quelques questions supplémentaires à Luc. Prenez-en de la graine.

Tu lances ton propre podcast car c’est la scission chez Mankind  ? Genre guerre des chefs à l’UMP ?
Pas du tout, c’est une émission satellite plus que dissidente. L’expérience de la Mankind Podcassette m’a tellement plue que j’ai voulu pousser le vice plus loin. On est nombreux dans le collectif, se partager une petite heure mensuelle d’émission à 5 ou 6 est frustrant, trop limité dans le temps.

Pourquoi as-tu choisi ce nom de Poison Waves ?
Envie d’un nom avec « waves » dedans pour la référence radiophonique (waves = ondes  – NDLR), mais aussi en clin d’œil aux vagues de la région surficole dont je suis originaire. Je suis un surfer raté : j’ai fini skater. Poison Wave est le titre d’un EP de Lebenden Toten que j’aime beaucoup, et le mot « poison » est un grand classique du champ lexical punk et metal. Ça va pas chercher plus loin.

J’ai vu que tu as fait en sorte de poser la bonne ambiance qui va bien : musique de fond et petits samples. Tu as tapé dans une B.O. de film ?
J’écoute pas mal de B.O. de films d’horreur / fantastique / science fiction, comme Carpenter, Frizzi, ou Goblin…,et aussi d’electro old school ou plus moderne. Ça va de Tangerine Dream à Perturbator… C’est plutôt en adéquation avec les thèmes, ça pose une petite ambiance, mais surtout ça habille un peu mes déblatérations hésitantes. Le fond sonore de la première émission est un jeune artiste américain, Matthew Akers, qui compose exclusivement sur du matos vintage. Check him out!

On reconnaît bien ton mélange de goûts entre punk hardcore et speed/thrash/death metal. Dans ton coeur et dans ta vie, ça se joue fifty-fifty?
Absolument, je suis tombé un pied dans chaque marmite à l’époque et depuis, je flotte allègrement dedans. Définitivement punk dans le cœur, et metal dans l’armure.

De quel type de supports te sers-tu pour alimenter la playlist du podcast : c’est des fichiers MP3 ou bien tu joues directement tes vinyles voire tes cassettes démo ?
Je vais trahir mon grand âge, mais j’écoutais des K7 et du vinyle avant même que le CD n’existe et ça n’a pas trop changé. Le CD n’existe d’ailleurs quasiment plus : la boucle est bouclée. Je mets un point d’honneur à ripper les disques et K7 moi-même, chose qu’il m’a fallu longtemps à apprendre, mais j’y tiens. J’aime écouter de la musique en tenant fermement la pochette entre les mains. Le laptop DJing, très peu pour moi.

poisonwaves_studio
Le studio Poison Waves

Tu as une idée du nombre de disques que tu possèdes à la maison ?
Je sais pas, 3 ou 4000 tous formats confondus, mais c’est une vague approximation. Je ne suis pas un « pack rat » accumulateur, je fais régulièrement des purges. Une bonne collec’ est une collec’ qui évolue.

Tu es parti pour quel rythme ? Une émission par semaine ? Une par mois ?
Si je pouvais tenir un rythme mensuel, ça serait déjà pas mal.

OK, j’espère qu’il y aura des « live reports » dans les prochaines émissions. Quels ont été le ou les meilleurs shows auxquels tu aies assisté ces derniers temps ?
Tout dernièrement, le concert de Master / Entrapment / Fall Of Seraphs à l’Heretic était parfait de bout en bout. (excellente réponse, vous pouvez demander le « super banco » – NDGW).

Ton disque de punk préféré ?
Discharge : « Why », le mini-LP.

Ton disque de metal préféré ?
Y en a trop. Même si je devais te donner mon album de Slayer préféré, je serais incapable de choisir entre « Hell Awaits » et « Reign In Blood ».

Facile, c’est, euh… bon. Quelle chanson rêverais-tu de chanter dans un karaoke ?
Je sais pas chanter, je joue des air drums exclusivement.

Merci et cheers !
poisonwaves_tokyo

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :