Adamczyk Psychologue (Disparition)

Je suis la plaie et le couteau
– 
Charles Baudelaire

J’ai appris le décès d’Olivier Adamczyk, figure de l’underground du Bordeaux arty des 90’s.

 Il a été guitariste du groupe « avant-rock » RWA, et menait son projet solo, Adamczyk Psychologue.

Dans RWA, il a aussi chanté :

L’underground créatif bordelais avait alors une structure bien différente de ce que l’on peut connaître aujourd’hui. Adamczyk fut une comète dans cette galaxie où ont aussi brillé l’Assemblée du Grand Phylloxera, Ensemble Vide Editions, RWA, le groupe Voodoo Muzak et le studio Amanita (à deux heures de route plus au sud), le Monologue Trio, les éditions Harold, l’émission de radio La Bouche sur Sauvagine, les tout derniers numéros de la revue Hello Happy Taxpayers, etc.

Je n’étais pas intime avec Olivier Adamczyk, mais j’ai acheté ses cassettes et son 45 tours, et je suis allé le voir quasi-systématiquement en concert. J’en garde l’image d’un type à fleur de peau, tourmenté jusqu’à la violence, qui aimait mettre en musique les textes de Baudelaire ou de Céline. Il chantait l’alcool, le suicide, la catastrophe, les ordures, le vomi, l’inquiétude, la putréfaction, la ville.

Il habitait rue Beaufleury, dans un immeuble dont le code d’entrée était : un grand coup de pied dans la porte.

Je crois me souvenir que contrairement à son pseudonyme, il n’était pas psychologue, mais que, passionné d’aviation, il aurait voulu devenir aiguilleur du ciel.

C’est un peu confus, car ça remonte à longtemps, mais chez ma meuf de l’époque, au-dessus du lit, dans son minuscule appartement d’étudiante, il y avait cette grande affiche d’Adamczyk Psychologue qui représentait, je crois, un personnage en train de donner 
un coup de marteau, la couleur rouge de la sérigraphie étant à la fois celle du sang et celle du vin d’une bouteille brisée.

A L’Usine (rue Elie-Gentrac, quartier des Capucins) à Bordeaux en 1995 :

Ici au Phylloxera en 1995 :

After de RWA, chez Olivier Adamczyk en 1996 :

Vincent MUEL -OlivierADAMCZYK
Sur cette photo surgie sur Facebook, deux fantômes du passé : Vincent Muel (RWA, basse et flûte traversière), et Olivier Adamczyk (RWA et Adamczyk Psychologue, guitare et chant).

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :