Rendez-vous en Terre Baleapop

C’est bon, on a checké de nouveau le petit (mais costaud) (et cool) festival Baleapop, et il reste toujours dans la liste des festivals agréables et novateurs de proximité (les FAENDP, comme on dit dans le métier).

En journée : émissions de (web)radio et DJ sets sur la plage.

Je n’ai pas fait de DJ set mais j’ai participé à l’émission de radio intitulée “Besta eta politika : komunitate baten ilusioa ?”, pour laquelle je me suis quand même plus senti à l’aise que “Berritasuna irizpide : musika berritzailea izan behar dea ?”.

Radiobalea2017_2

C’était animé par Thomas Corlin de Radio Néo (et +), avec un plateau réunissant Pierre-Marie de l’excellent festival lyonnais Nuits Sonores, l’activiste du festival basque EHZ Eneko Gorri, Jeanne de Baleapop, les deux meufs qui ont mis en place la partie “art contemporain” du festival (Cécile et Audrey), et un chroniqueur bien marrant nommé Julin qui a notamment présenté la météo (“eh bé il fait super beau”), le tout mis en boîte de manière bien fluide par des gens efficaces à la technique et à la logistique.

Et les interventions de Pierre-Marie Ouillon m’ont carrément redonné envie de me pointer de nouveau aux Nuits Sonores en 2018.

A réécouter ici :

Sur le site du festival : des concerts, du miniclubbing, du cidre au bar, un toboggan pour speeder de la scène du haut à la scène du bas (Avertissement : ne fonctionne pas dans l’autre sens), un petit train, des propositions d’art contemporain (comme un chromlech recouvert de peinture rose fluorescente), une petite cabane genre Ikea sonorisée par Perez, mon pote Greg en T-Shirt Watain me recommandant la lecture de La maison au bord du monde de William Hope Hodgson, de nombreuses briques Lego constructivistes et pas mal d’autres trucs.

Chromlech Baleapop

Mes trois concerts préférés :

Usé , qui a fini son live en disant “ah j’avais pas vu que vous étiez-là ?” sans qu’on ne sût s’il parlait à deux ou trois amis en particulier, à ses parents ou bien à la foule en général ?

Usé Baleapop

A Certain Ratio, qui ont commencé leur live en demandant aux Espagnols de se placer sur la gauche, aux Français sur la droite, et aux Basques au milieu.

A Certain Ratio Baleapop

Mdou Moctar, étrangement à fond proto-heavy (NB : j’ignore la densité démographique du Sahel, mais pour un désert, il me paraît particulièrement peuplé, surtout de guitaristes).

Mdou Moctar Baleapop

Bref, ce week-end à Saint-Jean-de-Luz, c’était pas le moment de rester à s’agglutiner Chez Renauld.

Guillaume Gwardeath
Photos : www.instagram.com/gwardeath

PS : Vous aimez le cidre basque, faire du toboggan et vous documenter sur le Sahel ? Vous trouverez encore plus de news en suivant mes réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest !

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :