Hellfest 2016 – Jour 1

Pentagrammes, Instagram et 0,6 gramme : Hellfest 2016 – Jour 1 – Review express.

Créneau. Sur le trottoir, les enceintes d’une Harley Davidson balancent du Slayer. Trois mecs en sombreros descendent des Coronas. Un chef indien trinque avec Spiderman et Obélix. On est bien arrivés au Hellfest.

« Quand on me demande comment c’était le Hellfest, l’image qui me vient est celle de la cantine au lycée« .
Dylan Carlson, Earth

BEST OF CONCERTS



Victims

Premier concert dans la Warzone. Cette partie du site est un espace clos, fermé de palissades en métal surmontées de barbelés. En déco, tous les quinze mètres, ont été érigés des miradors. D’authentiques miradors. Je me demande ce que penseraient des gens normaux si on leur montrait ça. Si on leur expliquait que des festivaliers payent pour ça.
Concert de Victims hyper bon, sur des instruments empruntés : tout leur matos est resté coincé en Belgique, d’après ce qu’ils racontent, avec leur merch, leurs slips propres etc. Hey, de toutes façon ils ont une chanson là-dessus :

Havok

A chaque nouveau morceau, on se demande s’il s’agit d’une compo originale ou bien d’une reprise croisée de Slayer/Exodus/Destruction… Dire qu’il y en a encore pour utiliser l’expression de «  musiques actuelles  »  ! Super band, mais son dégueulasse, quand même, dommage. Un meilleur groupe de thrash présent sur le festival  ? Je ne parlerai qu’en présence de mon Havok.

 Dire que quatre ou cinq jours avant, ils jouaient à la Mécanique Ondulatoire, à Paris ! Deux salles, deux ambiances.

HAVOK Hellfest
[photo Havok Instagram officiel
]

Anthrax

Quand la vie est trop mosh, heureusement il nous reste Anthrax.
 (#JeSuis) Charlie Benante, petite stachemou, grande classe. Joey Belladona est le premier frontman que je vois emprunter sa caméra à un cadreur de l’équipe de télévision. Panique en régie (il a surtout filmé le ciel). Des mecs lookés outrancieusement glam (permanente, elastis peau de serpent, un bandana par couleur de l’arc en ciel, Ray Ban, santiags bleues, etc.) ont sorti un petit martinet rose et ont passé le show d’Anthrax a se fouetter le cul.

ANTHRAX HELLFEST
[photo Anthrax Instagram officiel]

Turbonegro

Presta dorénavant standard, avec un Euroboy au jack de guitare outrageusement jaune et torsadé. Le seul groupe sur 160 à jouer avec un jack jaune dans tout ce festival, je suppose. Un «  City Of Satan  » particulièrement adapté aux circonstances mais pas sûr que les nouvelles chansons fonctionnent très bien – « Hot For Nietzsche » okay, mais «  Special Education  » mention passable. 
Un groupe qui a a en tout cas sa place dans ce grand parc d’attraction («  Oh oh oh I got attraction  »).

TNBNGR Ph Mike Ramirez
[photo Mike Ramirez]




Melvins

Buzz tire la gueule, fidèle à ses habitudes, et interpelle la foule en ces termes : « J’espère que vous vous amusez bien dans ce « camp de concentration que vous appelez Hellfest  » (et encore, on ne lui a pas montré la déco de la Warzone).Reprise sous amphétamines du du « Deuce » de Kiss d’entrée de set, et super show, entre provocations noise et grands moments qui déboîtent.

Sacred Reich
Fringués comme s’ils allaient à la pêche. Mais toujours bien boulonnés aux grandes heures du thrash. Surfin’ Clisson, yeah.

Aura Noir

Live, les Norvégiens sont très très thrash. Lunettes noires à la Chips. Un de mes lives préférés je pense de toute cette première journée. Ah ça Aura ça Aura ça Aura  !

AURA NOIR - 700
[Aura Noir : les pharmaciens de garde – ouverts la nuit. Photo Gwardeath]

Sunn O)))

L’ambiant le moins lounge du monde. Toujours impressionnant à voir ou revoir. Il paraît que c’est quand même tout nul en live unplugged.




AWARD DU MEILLEUR SOSIE DE LOUIS DE FUNES
Scott Ian (Anthrax)

BONUS FOOD


Libanese Vegan Royal

BONUS DRINK
Apple Jack Daniel’s

MALUS – « Chacun son truc – niveau expert »
Un mec déguisé en Pinocchio, rouages dessinés au marqueur, avec un faux nez en forme de bite. Le mec a l’air d’avoir une tête de « hipster », dans le civil. Cette tête de bite lui va super bien. Se rapprochant de la scène de la Warzone, il prend le temps de bien protéger ses oreilles avec des bouchons en mousse.

Envoyé spécial : Guillaume Gwardeath. A + au catering !

Compte-rendu express du jour 2  >> à lire ici.

PS : Vous aimez le thrash metal, le death punk et l’hygiène corporelle en milieu extrême ? Vous trouverez encore plus de news en suivant mes réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest !

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :