Hellfest 2016 – Jour 3

Et voilà (« et valhalla », même, comme disent Amon Amarth) : après le best of du premier jour du Hellfest 2016, et le best of du deuxième jour du Hellfest 2016, voici celui du troisième jour. C’est ce qui s’appelle être super carré, et c’est notre métier :



BEST OF CONCERTS

Agressor

Réveil de champion. Un café, avec un seul sucre, et Agressor, avec un seul G.


Je voulais voir ce groupe depuis la démo «  Satan’s Sodomy  », au bas mot. De nombreuses années sont passées. Beaucoup de satanisme. Quelques sodomies. Et enfin Agressor en concert. La patience paie. Toujours.

AGRESSOR - 700.JPG
[Photo Instagram Gwardeath]

Municipal Waste
Pluie de terror sharks en plastique  : ce n’était plus un pit, c’était un aquarium tropical. Seulement trente petites minutes de set. Set d’ailleurs interrompu à la fin par le chef du plateau  : scandale  ! (professionnel, mais scandale). Je sais bien que tout le monde ne peut pas jouer 60 minutes à 19h00, mais quand même, bon, Municipal Waste, juste une demi-heure, à l’heure du jeu des mille euros  : uh  ?

MUNICIPAL WASTE - 700
[Photo Instagram Gwardeath]

Unsane

Véridique  : la queue pour les toilettes était tellement longue qu’elle passait DEVANT le concert d’Unsane. Pas de quoi bouder son plaisir. Si j’ai bien compris, c’était la tournée d’adieu d’Unsane. Je les ai déjà vus au moins une dizaine de fois mais j’espère avoir mal compris, et que je les reverrai encore. A noter  : Unsane nominés pour le meilleur solo d’harmonica de tout le festival.

UNSANE
[De gros bonnets de la noise. Photo Instagram Unsane NYC]

Ratos De Porao
Vous connaissez la quatrième règle  : manger des salamis casher. Fort bien. Mais connaissez-vous la cinquième règle  ? Celle qui consiste à avoir Ratos de Porao pour groupe brésilien préféré  ? Une règle ici suivie à la lettre.

Là-aussi, j’ai un doute, mais je crois qu’ils ont joué l’intégralité de leur album   Anarkophobia  , celui que j’avais copié sur une cassette presque vierge, à l’époque où je l’étais tout autant, et que j’avais fait tourner et retourner jusqu’à ce que l’usure fasse en sorte que l’on puisse voir les rayons du soleil de São Paulo à travers la bande magnétique.

 

Slayer

Salut, je m’appelle Tom Araya et je suis venu changer une ampoule sur la mainstage. Oh, tant que je suis là, je vais aussi jouer quelques chansons que l’on avait écrites à l’époque avec mon ancien groupe. Je me moque, mais voilà la réalité  : pendant « Raining Blood », je sens l’émotion me submerger. Une larme couler sur ma joue. Pendant « Angel Of Death », mes yeux redeviennent humides. Je suis nostalgique. Je me souviens du jour où j’ai acheté l’album qui s’ouvre par ce titre. Je me souviens de la sensation que cela avait créé en moi. Je me souviens de ma vie qui avait basculé. Je me souviens des moments où ça n’allait vraiment pas et pendant lesquels cette musique m’a aidé à tenir.
Je me souviens de tout alors qu’à mes pieds des blaireaux se sont assis sur leur petit tabouret de camping à la con. Ils ne voient rien depuis leur position. Au mieux ils voient les jambes et les culs devant eux. Ils n’entendent pas grand chose non plus, le son étant quand même assez ingrat. Ils sont juste assis au milieu d’un concert de Slayer. On se demande franchement pourquoi ils sont venus. Moi je suis venu pour headbanguer beaucoup et pour pleurer un peu.

J’ai trouvé pas mal de mes confrères assez durs, démolissant de A à Z la prestation de Slayer. OK, Slayer fait le même job un peu mécanique depuis maintenant quelques années, et ne sera plus le monstre absolu qu’il fut. OK, le son fut difficile – avec la guitare de Gary Holt inaudible – c’était un concert de Kerry King en fait. Mais quand même, ça joue et ça crie. Hey, ils ont même joué «  Fight Till Death  » exprès pour moi.

SLAYER HELLFEST
[Photo Instagram Slayer Band Official]

Megadeth

J’ai laissé à mon ex-femme une enveloppe contenant la liste des chansons dont je souhaite la diffusion sur la sono lors de ma cérémonie de crémation. «  A Tout Le Monde  » de Megadeth en fait partie. Aussi, cela me bouleverse toujours quand j’entends Megadeth l’interpréter de mon vivant.

MUSTAINE_700
[Photo Instagram Gwardeath]

King Diamond
Bon, j’ai loupé King Diamond. Je chillais au coin du feu, en discutant comme un gentleman avec une fille à la cool – une discussion sérieuse, profonde et intelligente, sans aucune arrière-pensée (à la limite, un after Quechua). Conséquence  : apprenant cela, le label manager de Triumph Ov Death m’a viré de ses contacts sur Facebook.



AWARD DU MEILLEUR ECRAN GEANT
Black Sabbath

BONUS FOOD

Pizz’ A La Maison (Clisson), le patron a mis un petit kit guitare/batterie à disposition des clients et il écoute un CD de Circle Jerks pendant qu’il prépare ses pizzas.

BONUS DRINK
Curieux au début, un cocktail ginger beer/vodka, mais en fait on y revient, comme on dit – sans doute à cause du gingembre. Voilà : on y revient. Eh bien à l’année prochaine. Love.

Envoyé spécial au Hellfest : Guillaume Gwardeath. A + dans le tour bus ! See you later helligators !

HELLIGATOR - 700.JPG

PS : Vous aimez le gingembre, la version LP de Reign In Blood, les cérémonies de crémation et les meufs avec des petits tops floqués « Death » ? Vous trouverez encore plus de news en suivant mes réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest !

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :