Iron Eta Maider envoient vraiment le pâté, et il n’est pas vraiment vegan

Cela faisait je crois une dizaine d’années qu’ils n’avaient pas rejoué ensemble. J’ai cru voir que leurs costumes d’inspiration traditionnelle avaient été un peu réajustés et les plastrons fixés à la bande adhésive.

IRON ETA MAIDER - 1 - web

AUPA THE IRONS !

Iron Eta Maider avaient acquis un statut de bonne petite légende locale, et j’ai été content d’enfin avoir pu les voir en concert – à Bayonne (au Magnéto), qui plus est, ma ville natale mais surtout la ville où j’ai acheté mon exemplaire du double album Live After Death d’Iron Maiden en 1985 (au premier étage du Monoprix).

THE BOOK OF SOULE

Iron Eta Maider s’étaient présentés en leur temps comme un groupe de musique désireux de tracer un trait d’union entre le heavy métal et la tradition souletine.

Jusqu’alors, la musique du côté de Mauléon, dans l’imaginaire – et la soûlographie –  de bon nombre d’entre-nous, c’était plutôt ceci :

Il existe un court film consacré à Iron Eta Maider. Il dure à peine plus de dix minutes. A ma connaissance, il s’agit d’un documentaire réalisé dans le cadre d’un examen d’études d’un cursus d’audiovisuel.

Je le dis sans aucune ironie et aucune condescendance : je trouve que c’est un des meilleurs petits films consacrés à un groupe musical et à sa démarche que j’ai vus.

Je vous invite à le regarder dans son intégralité ici :

ETCHEBEST OF THE BEAST

La setlist du groupe n’est constituée que de classiques parmi les classiques. Pas un titre postérieur à ceux sacralisés par le Live After Death, précisément.

L’humour d’Iron Eta Maider va se nicher dans les détails : ainsi, ils programment le début de leur concert pour 23h58, ou ils ont fait enregistrer l’intro de The Number Of The Beast par un membre de leur famille au fort accent souletin, visiblement guère locuteur de la langue anglaise, et soulagé de dire « 666 » en français tout à la fin….

FRONTON OF THE OPERA

Avec plus ou moins de finesse, Iron Eta Maider ont rebaptisé tous les titres qu’ils reprennent, en mêlant le répertoire de Maiden à la culture basque (Aces High devient Aces Jai, par exemple – le Jai Alai étant le nom du fronton long où se joue la cesta punta, la version de la pelote basque qui se joue avec la chistera, le panier ganté en osier qu’on voit aubout de 15 secondes dans le générique de Miami Vice), aux localités environnantes (2 Minutes To Menditte), aux expressions en gascon (Run To The Hil De Pute) ou au bon gros n’importe quoi (The Troopeau, Rime Of The Ancient Mariñela, etc.) …

Ils vendent toujours du pâté après leur concert, visiblement.

PATE IRON ETA MAIDEN - web

J’ai failli en acheter pour déconner et pour enrichir mon Museum. Bien entendu, il s’agit de pâté pur porc, origine Mauléon-Licharre, et, bon, après plus de trente ans de végétarisme dans le sud ouest de la France, c’est-à-dire autant d’années d’humiliations et de soupçons sur ma virilité, je n’ai finalement pas trahi. Je reste du côté des cochons (« Nous ne sommes pas sûr de la bonne case, mais dans le doute cochons »).

Si vous zoomez sur le sommet de la boîte de pâté, vous verrez que le lot porte le numéro 666. Je vous l’ai dit : le diable est dans les détails.

LIVE AFTER GWARDEATH

Maintenant, je suis un adulte, j’ai vu les vrais Iron Maiden un nombre incalculable de fois, je les verrai encore cet été, je vois bien les imperfections des groupes de reprises, même souletins, j’assiste aux concerts sobre et clean, surtout quand je dois rentrer en caisse la nuit en longeant l’Adour, mais je peux vous dire quej’ai adoré voir Iron Eta Maider ce soir à Bayonne, et je dédicace ce concert au très jeune adolescent qui aurait adoré voir ce concert, à Bayonne, l’année où le double album Live After Death s’est retrouvé en vente rue Orbe, au premier étage du Monoprix.

Scream for me Metro Beach !

Et si vous aimez conduire sur les bords de l’Adour, envoyer le pâté et jurer en gascon, vous trouverez encore plus de news en suivant mes réseaux sociaux : FacebookTwitter,  Instagram et Pinterest !

 

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :