Death Plouf ! Cap Découverte is gonna fuck you up (Xtreme Fest 2018)

Bien installé chambre 113 t’as vu. Ouais 113 comme le 113 (« ambitieux parfois vicieux« ).

Chambre 113 WP

Avec vue directe sur le Xtreme Festival, premier week-end d’août 2018, sur le site de Cap Découverte (loisirs et aventures). Un Hellfest de poche, comme disent les kangourous.

OK. J’ai pas trop pris de notes, mmm. C’est bon, c’est pas Wallabir Zine ici.

Le + simple c’est encore que je vous mette l’intégralité de mes échanges avec ma bonne cops Céline, la soudeuse Arc Attack (on est très soudés). Ça fera un bon résumé, et je compléterai si nécessaire.

SMS1SMS2SMS3SMS4SMS5SMS6SMS7SMS8SMS9SMS10SMS12SMS13SMS14SMS15

SMS16

OK. Du bon boulot. Quelques précisions ci-dessous quand même:

SUPER AMBIANCE
Voir des bands, enchaîner les fests, ce n’est pas si compliqué de nos jours. Ce qui va vraiment faire la différence, c’est l’ambiance. L’expérience, comme on dit maintenant. Je recommande le Xtreme Fest à fond pour son ambiance. Public de qualité, toujours chaud pour aller mosher et aller s’amocher.

ALCOOL XTREMEFEST - WP.jpg

ACTIVITES
Non mais le site de Cap Découvertes, on peut y faire plein de trucs : du trampoline, du skate, du minigolf, de la tyrolienne, de la luge sur rail, du pédalo sans la vague mais en rêvant, du VTT, du ski nautique, des jeux-z-aquatiques, etc. C’est très familial. Moi j’ai fait des longueurs de crawl tout seul comme un gros gland de Landais.

Ah, et je dis ça ici, ça paraît fou mais j’ai vu des mecs fumer dans le lac et y laisser flotter leur mégot, comme si c’était un cendrier géant, quelle honte. Foutez-vous votre putain de mégot dans le trou du cul et allez le chier plus tard au camping, sans déconner.

TELEPHERIQUE XTREMEFEST - WP

Dans le téléphérique qui dessert le plan d’eau, ce fut le traditionnel chassé-croisé des punks et des metalheads à l’approche du Trou que l’Homme a creusé dans la Montagne. Vert émeraude. Le cerveau est un ananas bien juteux. A l’horizon : un horizon quand même un peu penché. On sent bien la nacelle bouger à chaque rebondissement. Fuck this shit, let’s téléphérique ! Et bien entendu il y aussi le kart (j’aime quand tu es kart).

FOOD
Message à l’orga : un point à améliorer, une offre de restauration pour le déjeuner. C’est la cata, les mecs. Merci ! Et même le soir, hein. Il manque un food truck. C’est mon problème d’être vegan bla bla, mais c’est un vrai de sujet de société : où manger au Xtreme Fest, et à quelle heure ? Karting – catering : même combo !

DRINKS
Là, en revanche, tout roule nickel. La question, ce serait plutôt : Mais que se passe-t-il entre 21:23 et 21:52 pour que tout bascule ? Que se passe-t-il ?

BAR XTREMEFEST

BANDS
Deux scènes qui alternent encore plus alternativement que du rock alternatif sur courant alternatif. Tu ne peux rien louper. Bon, moi j’aime quand mon metal et mon hardcore déconnent un peu quand même, sans même parler de mon metalcore. J’en ai assez vite ras-ma-casquette-Bolt-surfwear quand c’est trop viril, sérieux et garanti en testostérone. C’est bon, on se calme. Mollo sur la destroy. A chaque fois que je passais devant la porte de la mainstage, j’entendais le vocaliste qui exigeait un circle pit (« a fucking circle pit« , en général). C’est bon, on a compris. Il y a plus de circle pits dans un festival de metal hardcore que de ronds points dans l’agglomération nantaise.

POGO CAR CRASH CONTROL
Je ne sais pas trop quoi penser de Pogo Car Crash Control (je promets toutefois d’y réfléchir) mais la petite meuf à la basse est hallucinante même si ce qui surprend avant tout c’est son look de petit garçon de 11 ans en vacances sur l’Île de Ré. Juste après, il y aurait The Adolescents, mais pour l’instant c’était elle The Adolescent.

POGO CAR CRASH CONTROL - WP

J’ai discuté un peu avec les gars après sur le dancefloor, ils sont bien réglos.

THE BRIEFS
J’adore The Briefs, ce groupe qui me donne envie de me déguiser en raton-laveur et d’aller acheter une paire de nouvelles chaussures. Avec les lights allumées en plein jour au soleil par 40 degrés celsius, on ne sait jamais les mecs, allons-y à fond.

THE BRIEFS XTREME FEST - WP.jpg

INSANITY ALERT
Le vocaliste Heavy Kevy fait passer l’essentiel du message, avec ses petits panneaux. Bon look bermuda de plage Loisirs & Aventures, shirt Gasmask Terrör manches fucking coupées, petit bidon d’amateur de bières autrichiennes, ça va, le bon style.

INSANITY ALERT HEAVY KEVY XTREMEFEST - WP

Le mec a quand même commencé le show totalement engoncé dans un fantaisiste costume de sumotori. Ah ah, le sumo du bon goût.

INSANITY ALERT XTREMEFEST SUMO - WP

ADOLESCENTS
Très bon concert de hardcore. Je les avais vus la veille à la Secret Place à Saint-Jean-de-Vedas à côté de Montpellier, avec La Flingue et The Dickies, c’était mortel. Et là c’était mortel again. Le festival Xtreme Fest en tant que tel était cette année dédié à la mémoire de leur bassiste Steve Soto, disparu juste avant le début de la tournée européenne des Adolescents. A la basse, c’était Brad Logan : déjà vu avec F-Minus, non ? Il a fait un sacré job. Par ailleurs (je case ça ici), c’est Cu! de Kicking records qui a raison contre moi, en fait, quand il dit : « Tu te plains de te sentir comme si tu étais retourné au stade où tu avais 19 ou 20 piges ? Quelle chance au contraire !  » Hey. Fuck shit. A toute, si t’es là tape trois fois sur la touche Z.

RISE OF THE NORTHSTAR
Le nom me disait quelque chose. En fait je les avais vus il y a un mois en support de Gojira mais j’avais carrément zappé ça de mon esprit. C’est ça, l’esprit. Le pouvoir de l’esprit. Les forces de l’esprit.

mitterrand-forces-esprit

THE ADICTS
Tout en blanc les mecs, quelle classe. Le gonze avec le strap de guitare rouge, du coup, on l’aurait cru sapé direct pour aller aux fêtes de Bayonne. Bonus Spécial pour le fute bien moulant du chanteur Monkey au niveau du service trois pièces. Ce n’est plus Joker In The Pack, c’est Joker In The Paquet !

HATEBREED, BROKEN TEETH, TERROR, MALEVOLENCE, GET THE SHOT
Hop, je vous fais un petit lot assorti de concerts dont on ressort avec une seule chaussure, ou, au mieux, avec sa deuxième chaussure à la main. Ça joue, mais je mate ça depuis la queue pour les veggie burgers, ou les petits jus de pomme bien fresh, ou pour aller acheter un badge des Trotskids. Ça en fait quand même bien des tonnes dans la scène virile – l’entrée sur scène du gazier de Get The Shot, woaw, alerte canicule. Malevolence, j’irai les revoir si j’ai l’occase. Ils seront à l’affiche d’un festival Halloween (vers la Toussaint, donc), du côté de Saintes, avec Agressor, c’est tentant. Le bassiste de Terror avait un petit chapeau rigolo, comme un bob un peu aplati qu’on met pour aller à la pêche.

HYPOCONDRIAX
Locaux de l’étape. J’ai percuté que je les avais vus au printemps au Circus à Capbreton (avec Vegan Piranha), c’était super aussi même si on avait été beaucoup beaucoup beaucoup moins nombreux.

GIUDA
Un peu répétitif, mais on a carrément bien dansé. Y’a des photos sur l’échange de SMS avec Céline ci-dessus.

SVETLANAS
Il paraît qu’ils sont bien cools mais ça ne m’a pas parlé du tout. Hardcore comme j’aime pas, avec une fille vocaliste qui va au charbon. Ce sont des Russes.

OPIUM DU PEUPLE
Mes potes me disaient : « ça ne te fait pas marrer, t’es pas cool« . Il y a eu tout un laïus sur le fait de sodomiser Jésus, puis j’ai déserté quand ils se sont attaqués à L’Internationale. Carrément un des shows de ce fest qui m’a fait regretter de ne pas être allé au Reggae Sun Ska ce week-end, mon coco.

MUNICIPAL WASTE
Deux mecs qui s’éclatent pour un mec qui s’emmerde :

MUNICIPAL WASTE XTREME FEST - WP

Telles sont les dernières statistiques Municipal Waste mises à jour en direct depuis les barrières 
(jusqu’à que d’un seul coup le mec de la sécu se laisse un petit peu déborder et que soixante-trois personnes et un dauphin géant n’envahissent la scène). Ok j’ai dansé dansé dansé dans le tout petit peu de place dont je disposais et j’ai pensé pensé pensé à ma copine Lucie en me disant que c’est trop con qu’elle n’ait pas pu venir cette année au Xtreme Fest comme l’année dernière car pendant Municipal Waste oh meuf tu aurais tant aimé être là je le sais et on aurait dansé dansé dansé ! Mais comme on n’est pas là pour se faire hara kiri avec une cassette VHS, hey, j’ai dansé dansé dansé ! Thrashing All Around, comme on dit.

DEAD KENNEDYS
Mouais.

PUNISH YOURSELF
Ils ont fait un gros show.

THIS IS A STANDOFF
Le guitariste chanteur m’a fait penser à qui déjà ? A Bill Clinton ? Ou bien à Fred Lachaize, le boss du festival Reggae Sun Ska ? Tout ça sans que Fred Lachaize ne ressemble franchement à Bill Clinton, non ? Chelou, hein.

MUTE
Ils ont dit tabernac pour jurer, au lieu de fuckin, comme tous les autres, et ils ont déballé par surprise uen reprise de NOFX. Leave It Alone, non ?

BAD COP BAD COP
Enfin. La réponse à l’overdose de testostérone ambiante. Bad Cop Bad Cop mais Good Cap Good Cap. C’est un jeu de mot avec le nom du site : Cap Découverte. C’est pas mal, non, comme jeu de mot ? Un de mes concerts préférés de ce festival.

BAD COP BAD COP XTREMEFEST - WP

BOOZE & GLORY
C’est fou, sur pas mal de leurs morceaux, on pouvait chanter « L’Aventurier » d’Indochine et c’était carrément synchro !

CONVERGE
Je parlais tout à l’heure des groupes qui en font des tonnes. Je trouve  la – relative – sobriété de Converge bien plus inquiétante, subversive et menaçante que les séances de cardioboxing des athlètes déstructurés du heavy hardcore qui groove et qui mouline. Par ailleurs, j’ai matché sur l’appli Happn avec une fan de Converge qui était venue pour voir ce band, c’est cool. Elle est prof d’arts plastiques et elle a passé une bonne partie du concert la bouche ouverte.

CONVERGE XTREME FEST - WP

MILLENCOLIN
Je me suis échappé tellement j’ai trouvé ça horrib. Tellement horrib que je ne prends même pas la peine de taper les dernières lettres de cet adjectif. Horrib. J’ai préféré aller me caler dans un fauteuil sur le balcon de la grande salle pour mater le soudcheck de Comeback Kid.

COMEBACK KID
C’est super mais ça n’a jamais été dans ma Love List. Bon, j’ai maté tout le soundcheck, ça compte.

AMERICAN SOCKS
Il y avait un pur stand American Socks. J’ai pu acheter pas mal de paires de chaussettes assez cool sans avoir à payer les frais de port depuis Barcelone.

UNE SOIREE FRESQUE PARFAITE
Comme chaque année, il y a eu une belle fresque peinte en direct, par Chester, le tatoueur Toma Sickart de Fatalitas, le tatoueur Aurelio Deville et l’illustrateur Crzytophe Sénégas.

FRESQUE XTREMEFEST.jpg

EPILOGUE
Ça a été un super festival, tu l’as pigé ça, même si comme d’hab perso j’ai encore été  submergé de tristesse à la pensée des meufs parties trop tôt, comme tu l’as bien compris à un moment donné, hein, ça aussi.  C’est comme ça. Cela s’appelle : la course des événements. Retour tranquille par les bonnes routes. On a jugé qu’il était quand même plus prudent de faire conduire le crocodile.

CIRCLE PAT - WP

NEW NOISE
Ouch, je dois livrer un compte-rendu de ce festival rapido pour New Noise. Mais là, c’est du sérieux. Pas question de déconner, ces mecs c’est les premiers de la classe et les lecteurs sont sourcilleux. Hey, chuis à fond boss. Ça vient.

OLIVIER DRAGO ET GUILLAUME GWARDEATH.jpg

A L’ANNEE PROCHAINE
Ouais, carrément, à l’année prochaine. Je reviendrai et je vous encourage à venir aussi. Le Xtreme Fest est sans conteste un des fests les + cools dans le genre en Frankreich, et en plus il y a un lac sur le chemin assez joli pour faire une pause, on m’a dit.

Site officiel ici : www.xtremefest.fr

OURS

Texte et souvenirs photos : Guillaume Gwardeath.
Sauf :
Photo Bad Cop Bad Cop : Céline
Photo avec Olivier Drago de New Noise : Ronan Thenadey (au Hellfest)

Merci : David, Delphine.

Vous pouvez envoyer vos commentaires et vos super photo souvenirs directement sur mon profil BlaBlaCar ou en message privé sur Happn.

Si vous voulez m’inviter à couvrir votre festival pour la presse indépendante, pas de souci, je suis chaud, j’organise un covoiturage et j’arrive.

J’aimerais bien bosser en binôme avec un(e) vrai(e) photographe, sinon, aussi.

Ah, et si vous aimez faire du téléphérique, du kart à pédale et des petites pauses le bord des lacs, sachez que vous trouverez encore plus de news en suivant mes réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest !

 

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :